En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X
Actualités

22 juillet 2015

5 Pièges à éviter lors de la souscription d’une assurance auto

Tous nos conseils pour éviter de lourdes dépenses suite à un sinistre mal ou non couvert.

Choisir le niveau de garantie :

Trop d’assurés sont couverts pour des risques superflus, faites le bon choix parmi les trois principaux niveaux de garantie :

  • Responsabilité civile automobile / au tiers : Il s’agit du minimum légalement obligatoire. Ce niveau de garantie couvrira les dommages matériels et corporels d’une tierce personne en cas d’accident responsable.
  • Tierce collision : Complément de l’assurance au tiers, elle garantit les dommages matériels lors d’un accident que vous provoquez (uniquement si identification d’une tierce personne). Sans tierce personne (par exemple : sortie de route) aucun dommage ne sera garantit.
  • Tous risques : formule la plus complète, un contrat tout risque propose des garanties supplémentaires telles que le remboursement en valeur à neuf du véhicule en cas de sinistre.

Quel niveau de garantie vous faut-il ? Une réflexion doit être faite pour trouver le parfait compromis. Pour cela prenez en compte les garanties proposées, vos besoins/habitudes et le type de véhicule que vous souhaitez assurer. Par exemple il est inutile d’assurer tout risque un véhicule dont la valeur à considérablement baissée au fil des années.

Êtes-vous couverts en cas d’accident ?

Il est important de savoir qu’un contrat d’assurance auto (même tout risque) ne garantit pas les dommages corporels que vous subirez en cas d’accident responsable. Vos passagers le seront mais pas vous, à moins que vous ne l’ayez précisé avec votre assureur.

Ne pas être assuré personnellement est un gros risque, nous conseillons de vous protéger avec une Garantie du conducteur.

Quelle est la franchise de votre assurance auto ?

La franchise est la part qui reste à votre charge à la suite d'un sinistre. Elle peut être absolue (déduite de l'indemnité versée par l'assureur) ou relative (l'indemnisation n'est déclenchée que si le montant de la franchise est atteint et la prise en charge est à 100%).

Le saviez-vous : l’existence de franchises dans les assurances auto a pour but de responsabiliser les assurés. Sachant qu’ils ne seront pas dédommagés à 100%, les automobilistes sont plus prudents.

Attention aux exclusions !

Certaines situations ne seront pas couvertes par votre assurance auto. Il peut par exemple s'agir de compétitions sportives ou du transport de produits inflammables qui pourraient provoquer ou aggraver un sinistre. Les exclusions sont à vérifier dans les conditions générales du contrat d'assurance.

Faire jouer la concurrence :

Depuis le 1er janvier 2015, la loi sur la consommation, ou loi Hamon, permet à un assuré de changer de contrat d’assurance à tout moment, et ce, à partir d’un an d’engagement. Que vous cherchiez une assurance auto ou que vous en soyez titulaire depuis un long moment, n’hésitez pas à regarder ce que la concurrence propose.

Vous êtes désormais en mesure de faire le bon choix ! Vérifiez chaque aspect du contrat que vous êtes sur le point de signer et faites en sorte de souscrire un contrat d’assurance auto parfaitement adapté à vos besoins.

Découvrez aussi...