ESPACE ASSURE

Assurance loyers impayés
tout sur la vérification de dossier

 

Faites votre devis en ligne en moins de 5 minutes

Demandez un devis

Identifiez un professionnel à proximité de chez vous

Que vos locataires soient en CDI (hors période d’essai ou en mobilité) en CDD, fonctionnaires, TNS, étudiants ou encore retraités, vous n’êtes malheureusement pas à l’abri du non-paiement de vos loyers. Grâce à notre assurance loyers impayés, vous pouvez être indemnisé dans de nombreux cas de figure, souvent rencontrés par les propriétaires bailleurs.

Pourquoi souscrire une assurance loyers impayés ?

Votre locataire ne paye plus son loyer ? Une situation très pénible et stressante qui peut vous mettre en difficulté. Notamment si vous dépendez de ces revenus locatifs pour gérer votre budget. 

Grâce à la garantie loyers impayés (GLI) Solly Azar, fini les ennuis ! Dès la souscription, vous êtes couvert sans aucun délai de carence ! 
Nous vous indemnisons de votre loyer, charges comprises, mensuellement par virement bancaire si vous ne percevez plus votre loyer pour une somme totale allant jusqu’à 90 000 € par an. 
Vous disposez également d’une protection juridique qui vous rembourse jusqu’à 5 000 € par sinistre.
De plus, avec la garantie détériorations immobilières (optionnelle) vous pouvez bénéficier d’une indemnisation allant jusqu’à 10 000 € pour la remise en état du logement et pour les pertes pécuniaires associées à l’inoccupation de celui-ci le temps des travaux. 

L’assurance loyers impayés, c’est également la garantie d’une tranquillité pour vous concernant les démarches administratives et judiciaires.
Pour encore plus de sérénité, nous proposons à tous nos assurés d’étudier et valider le dossier de leur locataire à leur place : un agrément qui peut être obligatoire ou facultatif selon les profils des locataires. 

POINTS FORTS de l'assurance loyers impayés

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Pour un loyer de
950 €/ mois
Votre assurance loyers impayés avec détériorations immobilières coûte
27,03 €/mois soit 2,85 % du loyer annuel (formule complète)

Exemple pour un couple de fonctionnaires ayant un salaire avant impôt de 3300 €/mois et louant un appartement à Saint-Etienne. 

QUELLES SONT LES GARANTIES INCLUSES DANS NOS FORMULES ?

GARANTIES INCLUSES
Formule de base
Formule complète

Jusqu’à 3 500 € par mois par virement pendant 2 ans et demi.

Nous prenons en charge l’intégralité des frais de contentieux, expulsion, déménagement et garde meuble. Aucune avance de frais ! 

Solly Azar certifie et valide le dossier de votre locataire avant la mise en place de l'assurance. 
25 € par agrément (peut être obligatoire selon le profil du locataire). 

Gestion en votre nom de toutes vos démarches administratives et judiciaires en cas d’impayés : Saisie d’un huissier, commandement de payer délivré au locataire, assignation au tribunal par un avocat, obtention du jugement d’expulsion, expulsion avec recours à la force publique si nécessaire.

 

Jusqu’à 5 000 €/sinistre (exemple : dégradation des parties communes). 

Pas d’inquiétude, votre garantie loyers impayés est quand même appliquée !

Nous remboursons les coûts de réparation de votre bien et des loyers non perçus pendant les travaux : jusqu’à 10 000 € par sinistre. Et prenons en charge les pertes pécuniaires associées à l’inoccupation le temps des travaux, jusqu’à 2 fois le montant du loyer mensuel charges comprises.

Mon locataire ne paye pas son loyer : que faire ?

Se retrouver face à un locataire qui ne paie pas son loyer est l’une des situations les plus ennuyante dans la vie d’un bailleur. D’ailleurs, le risque d’impayés est l’un des principaux problèmes rencontrés par les propriétaires-bailleurs. Voici quelques conseils et les démarches à suivre pour notre assurance loyers impayés (ou GLI).

 

Agissez dès le premier impayé

Le locataire ne paie pas son loyer ? Le locataire ne paie pas ses charges ? Un seul non-paiement de loyer ou de charges (2 semaines de retard, par exemple) ne signifie pas procédure judiciaire immédiate, car cela peut résulter d’un souci exceptionnel et temporaire.
Néanmoins, il est indispensable de contacter immédiatement son locataire pour connaître la raison de ce retard de paiement. Si le loyer ou les charges ne sont pas réglés rapidement après la discussion et que vous sentez que la situation va perdurer, ne perdez pas de temps.
Réclamez à votre locataire le paiement du loyer entre le 35ème et le 45ème jour suivant la date de paiement du loyer initialement prévue via un courrier de mise en demeure en recommandé avec accusé de réception.

 

Faites appel à votre assurance loyers impayés Solly Azar

Vous avez choisi de souscrire à une assurance loyers impayés, en voilà un investissement prévoyant !

Si votre locataire après plusieurs relances ne vous verse pas les fonds manquants : tournez-vous vers l’assurance Solly Azar, nous vous aidons à monter un dossier rapidement et prenons en charge la gestion du contentieux.

Il vous faudra tout d’abord, nous déclarer votre sinistre 10 jours après l’envoi de la mise en demeure par email ou au 01 8005 5000.
Ensuite, nous transmettrons votre dossier à un huissier pour engager la procédure contentieuse*, adaptée à votre situation. Tous les frais de justice sont pris en charge. Vous n’avez pas besoin de faire appel à un avocat ou à un huissier, ni d’être présent lors de l’audience. On s’occupe de tout à votre place ! De plus, vous serez indemnisé tout au long de la procédure !

Bon à savoir : une procédure peut coûter jusqu’à 7 000 € et dure environ 15 mois. Pour une procédure plus efficace, nous travaillons avec la plus grosse étude de France : le cabinet d’huissier Pesin Cambron.

*Procédure contentieuse : cette procédure vous permet de recevoir le montant des loyers impayés grâce à la délivrance d’un commandement de payer. Ce commandement de payer réalisé par un huissier de justice, permettra de faire jouer la clause résolutoire du bail. En cas de non-paiement de la part de votre locataire, vous obtenez alors une décision d’expulsion le condamnant à régler ses impayés de loyer.

Quels sont les documents à récupérer et à conserver ?

Pour toute location, voici la liste des documents que vous devez conserver et récupérer :

  • Le bail paraphé et signé par toutes les parties avec clause résolutoire** et annexes.
  • Justificatif des revenus de chaque locataire lors de la signature du bail 
  • La pièce d’identité du ou des locataire(s) et celle du garant : possibilité d’avoir des garants en plus de la garantie GLI seulement si votre locataire est un étudiant.
  • L’état des lieux d’entrée paraphé et signé.
  • Si le locataire est étudiant, l’acte de cautionnement signé avec les mentions légales et le justificatif des revenus du garant

**Clause résolutoire : clause insérée au bail qui permet la résiliation automatique du bail, dans les cas suivants : non-paiement du loyer et des charges ; non-paiement du dépôt de garantie ; non-respect de l’obligation de s’assurer contre les risques locatifs.

Vous souhaitez souscrire ? Réalisez votre demande en quelques minutes directement en ligne.

3 MOYENS POUR SOUSCRIRE

En quelques clics, faites votre devis en ligne et souscrivez !

Faites un
devis en ligne

400 courtiers indépendants à votre service

Trouvez un courtier

DÉJÀ CLIENT ? Appelez-le 01 8005 5000du lundi au vendredi, de 9h à 12h - de 13h30 à 18h

Appel non surtaxé  Accédez à notre centre d'aide

VOUS EN AUREZ BESOIN POUR SOUSCRIRE

POURQUOI CHOISIR SOLLY AZAR ?

 
 
 

Chiffres clés

20 000
Euros
c’est le coût moyen d’un impayé pour le propriétaire. À ajouter aux frais de procédure, entre 3 500 et 7 000 €.
42 %
des propriétaires
ont déjà eu un litige avec leur locataire.
15
mois
c’est le délai moyen d’une procédure d’expulsion suite au non-paiement du loyer.

600 000 clients nous font confiance

Actualités

Chers assurés, nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons obtenu la certification "Service France Garanti" ! Un certificat qui reconnaît Solly Azar comme un acteur du développement économique sur le territoire aves ses implantations à Lille, Paris, Lyon et Aix-en-Provence et grâce à l'ensemble de ses services clients situés en France.

Lire la suite
Actualités

Dans le cadre d’un contrat de location, le propriétaire comme le locataire sont soumis à certaines obligations, dont la violation peut parfois mener à l’expulsion de l’occupant. Dans le cas où malheureusement aucune solution amiable n’est trouvée par les deux parties, le propriétaire peut entamer une procédure d’expulsion. L’expulsion ne peut se faire durant la trêve hivernale et doit passer systématiquement par le Tribunal d’instance. Celui-ci étudiera le dossier et prononcera ou non l’expulsion dont l’exécution sera confiée à un huissier.

Lire la suite